La culture du café

Le café est un produit du terroir. A l’instar du vin, la culture d’un bon café nécessite une terre riche de part sa biodiversité, un climat propice, une situation géographique adaptée et le savoir faire spécifique transmis et amélioré de génération en génération de producteurs. 

Un arbre caféier ne produit que 25 tasses de café par saison

Le café est cultivé en altitude (pour le café arabica) et en plaine (pour le café robusta) dans les régions entre les tropiques du capricorne et du cancer. L’ombrage et la biodiversité du terroir sont des éléments primordiaux pour la culture d’un bon café.

Selon les espèces et les variétés, les caféiers peuvent atteindre plusieurs mètres de haut, mais sont souvent élagués pour faciliter la cueillette, réalisée généralement à la main. Les cueilleurs ne choisissent que le cerises de café mûres, puis repassent plusieurs fois sur le même arbre durant les récoltes. On appelle cette méthode le picking par opposition au stripping (manuel ou mécanique) qui consiste à récolter tous les cerises d’une branche en même temps, qu’elles soient mûres ou pas.

Les arbres de caféiers sont cultivés avec soins et mettent trois à cinq ans avant de fleurir et de produire les cerises à cafés. Un caféier arabica sain produit, si on le soigne bien, environ 1,5 kg de cerises à café en une saison. Il faut environ 5 kg de cerises pour obtenir 1 kg de grains de café avec lequel on peut faire environ 80 tasses de café, soit un maximum 25 tasses de café par saison/arbre caféier.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.